Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 13:52

Le vélo aux Canaries, c’est sympa … mais il faut vraiment avoir l’esprit du cycliste grimpeur ! Bon, je vais vous révéler 4 de mes étapes : 2 à La Palma et 2 à Tenerife pendant notre mois dans l’archipel.

Santa Cruz de La Palma – Roques de Muchachos

4-082.jpg

Cette première sortie m’a vite mise dans le bain : c’est seulement une montée de 35 km avec 2300 m de dénivelé ! La route monte régulièrement à 7 – 8% jusqu’à l’observatoire et est peu fréquentée par les véhicules. L’ascension est vraiment magnifique : on passe progressivement des zones habitées et cultivées (jusqu’à 600 m d’altitude), aux forêts humides (la Laurisilva) - dans les nuages (jusqu’à 1200 m). Ensuite, c’est une forêt de pins jusqu’à 2100 m pour finir par des zones rocheuses et dénudées en haut de cet ancien cratère culminant à plus de 2400 m. Quelle satisfaction d’atteindre ce sommet par la route après un nombre incalculable de lacets, être passé d’une chaleur étouffante près de la mer à de l’air frais en haut. Question temps, c’est environ 3H30 de montée à 10 km/h et de nombreuses calories brulées !

Traversée de La Palma

Pour traverser l’île de La Palma, il y a seulement un col à environ 1000 m d’altitude à passer, pour une cinquantaine de kilomètres. Les routes circulent beaucoup car le col relie les 2 villes principales (Llanos de Aridan à Santa Cruz), mais la ballade permet de bien visiter l’intérieur de l’île, les régions cultivées (bananes, oranges, vignes), les forêts de châtaigners, et les nombreux petits villages présents sur l’itinéraire.

4-103.jpg

Je retrouve mes parents ayant traversé l'île en bus

Montée au pico Viejo de Tenerife depuis Los Cristianos (sud de l’ile)

Petit défit personnel : j’entreprends de bonne heure de monter à vélo, puis à pied, les plus haut possible, en partant du sud. La route secondaire que j’empreinte traverse le beau village d’Arosa à 600m puis des zones cultivées jusqu’au village de Villa Flores à 1400 m. Ensuite, viennent les forêts de pins jusqu’au col culminant à plus de 2200 m qu’on atteint après 35 km ! En le franchissant, de somptueux paysages de volcans se révèlent, avec l’immense plateau désertique pris entre le Teide et une autre chaine montagneuse. Mon ambition ne s’arrête pas là : il me reste suffisamment de temps et de force pour poursuivre l’ascension à pied (il n’y a plus de route) jusqu’au Pico Viejo, un cratère voisin du Teide culminant à 3135 m.  J’atteins difficilement le sommet vers 15h 30 et contemple une petite demie heure ces paysages enneigés et lunaires. Ensuite, il faut vite que je redescende avant que la nuit ne tombe.

Tenerife teide 035

Monter au pied du Teide depuis Santa Cruz de Tenerife

Dernière ballade à vélo, j’entame à la levée du jour mon ascension par la ville de La Laguna (600m), puis prend route menant El Portillo, en passant par le col d'Izana à 2330 m. Cette route est très touristique, il y a beaucoup de voitures mais les paysages sont toujours grandioses. Après être redescendu au Portillo à 1980m, je termine mon ascension jusqu’au pied du téléphérique du Teide à 2300 m. Au retour, je casse ma chaine dans une petite montée : heureusement qu’il n’y a que de la descente !

4 061

Partager cet article

Published by voilier apache
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de voilier apache
  • Le blog de voilier apache
  • : Voyage de Karen et Gwénaël sur Apache autour de l'atlantique, un voilier Pogo 8.50 : destination Les Antilles et l'Amérique Centrale. Nos récits de navigations, nos mouillages, nos aventures, ...
  • Contact

Recherche