Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Traversé Traversée Madère – La Palma (Isla Canarias)

Mardi 16 novembre

Départ de Madère, Port de Quinta Do Lorde, à 15h avec notre nouvel équipage Monique et Christian nos parents. La météo nous annonce très peu de vent pendant la traversée car un anticyclone est présent sur notre zone de navigation pendant 3 à 4 jours. Nous partons avec 5 nœuds de vent de sud au près serré. Après 1 h, plus de vent, nous mettons le moteur par intermittence. La mer est extrêmement calme en raison du vent de force 1  à 2 Beaufort. Maman a le mal de mer à cause de la houle et n’a pas d’appétit. Nous autres, nous nous préparons un bon plat de morue salée en salade avec des tomates fraîches, oignons et pommes de terre achetés à Machico. Vers 19h, à la tombée de la nuit, Karen vérifie la ligne de traîne, elle sent qu’il y a quelque chose et nous remontons 2 petits thons d’un kilo chacun : la navigation commence bien ! La nuit se déroule à merveille, nous prenons chacun 1 ou 2 quarts de 2h si bien qu’aucune fatigue ne se fait sentir le lendemain.

Mercredi 17 novembre

Après une nuit complète de moteur (16h en 24 h), la première fois !!! Le vent revient tranquillement force 2 à 3 et nous marchons à 4 à 5 nœuds au près serré jusqu’à la mi-journée. Au lever du jour, nous pêchons de nouveau un petit thon de 40 cm et un autre vers 11h : quel bonheur, nous allons manger du frais ! La glacière électrique tourne régulièrement pour les conserver au frais. Le midi, nous en dévorons 2 complets, grillés à l’huile d’olive avec des petites pommes de terre : un régal qui oblige à faire une bonne sieste après ! En soirée, le vent tourne de 180° et nous envoyons notre grand spi de 75m². Toute la journée, notre voilier reste à plat sans bouger, nous en profitons tous les quatre pour lire, pêcher, cuisiner … et profiter vraiment de la mer. Le soir, nous préparons une soupe de cressons, quelques pâtes au fromage et de succulentes bananes de Madère au chocolat, un délice. Après 24h de navigation, nous sommes à une latitude de 30°N57,03 et une longitude 16°W45,11. Nous avons parcouru 110 milles nautiques. Relevés météorologiques : température air entre 20,9° et 26°C, température de l’eau à 19°C, baromètre à 1019 hpa.

jeudi 18 novembre

Vers 2 h du matin, le vent nous quitte, nous affalons le spi et remettons le moteur jusqu’à 6h. Le vent repasse sud ouest force 1 à 2 et nous marchons de nouveau sous voiles au près serré à 3 – 4 nœuds. Dans la nuit, nous perdons une de nos lignes arrachées par un gros poisson que nous ne verrons pas. Le matin, je profite du calme pour finir une petite couture sur la grand voile, Karen, étudie ses cours de dermato, papa étudie le fonctionnement de notre Iridium, envoie un mail avec skyfile et fait une demande de fichier météo, maman bouquine … la vie est belle ! Vers 11h, il fait chaud, il n’y a plus de vent et stoppons le voilier pour nous baigner. Après quelques plongeons de Gwénaël, un banc d’une quinzaine de dauphins fonce sur nous et tourne autour du bateau : c’est vraiment incroyable, je prend un masque et me jette à l’eau : les observer dans leur élément ; c'est fantastique mais cela ne dure que quelques secondes car je pense les avoir effrayés. Dans l’eau, ils étaient à une dizaine de mètres et j’entendais les sons qu’ils émettaient entre eux. Karen a tout juste le temps de les voir avant qu’ils ne disparaissent. Le midi, nous mangeons nos 2 derniers thons  et nous régalons de nouveau. Cette journée encore, l’anticyclone est bien présent et nous avons fait 8 h de moteur. Vers 17h, nous apercevons le volcan Teide de l’île Tenerife culminant à plus de 3700 m alors que nous sommes à une distance de 80 milles nautiques ! Avant la nuit, nous apercevons La Palma.

Durant ces 24h de navigation, nous sommes à une latitude de 29°N29,1  et une longitude 17°W19,49. Nous avons parcouru 95 milles nautiques. Relevés météorologiques: température air entre 22,1°C et 28,3°C - température de l’eau à 19,4°C, baromètre à 1019 hpa.

Vendredi 19 novembre

La mer est d’un calme absolu, nous alternons entre du près serré avec 3 – 5 nœud de vent et moteur quand le vent disparaît. Nous voyons toute la nuit les lumières de l’île. Nous arrivons au port de Santa Cruz à 9 h le matin, dans la nouvelle marina ouverte depuis 3 mois seulement. Notre navigation est de 260 milles, nous l’avons réalisée à une vitesse moyenne de 3,9 nœuds et avons consommé 30 litres de gasoil pour 35 h d’utilisation à 1700 – 1800 tour/min. Nous avons été surpris par la faible consommation de notre moteur Volvo Penta MD 2020, celui-ci consomme moins d’un litre à l’heure.

 

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : Le blog de voilier apache
  • Le blog de voilier apache
  • : Voyage de Karen et Gwénaël sur Apache autour de l'atlantique, un voilier Pogo 8.50 : destination Les Antilles et l'Amérique Centrale. Nos récits de navigations, nos mouillages, nos aventures, ...
  • Contact

Recherche