Overblog
Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

1)   Le projet

 

                  Marquer une pause professionnelle pour réaliser un Tour de l’atlantique à la voile, découvrir des lieux et civilisation inconnu, rencontrer des hommes et des marins et surtout transformer un rêve en réalité, tel est le projet que je souhaite réaliser durant une année blanche. Depuis mon enfance, je navigue avec mes parents l’été sur les eaux Bretonnes, poussant parfois jusqu’à l’Espagne ou l’Angleterre. Maintenant, c’est l’autre côté de l’Atlantique que mon regard se tourne. Ce projet est commun avec ma sœur et partageons ce même désir. Nos motivations à réaliser un tel projet sont l’aventure, l’inconnu, les rencontres.

 

 

  2)   A la recherche du bateau idéal

 

                  Pour réaliser ce projet, nous nous pausons au préalable des questions concernant le choix du bateau : nous le voulons fiable, marin, rapide, sûr, maniable, simple et d’un prix raisonnable.

 

-         Fiabilité : aucune avarie remettant en cause le projet ne doit survenir dans notre périple. Il faut donc envisager l’achat d’un bateau conçu pour affronter des mers difficiles.

-         Marin : Le bateau doit pouvoir naviguer dans toutes les allures et toutes les mers. Nous aurons d’abord une majorité de vents porte (les alizés). La remonté de l’arc antillais puis le retour des Belize vers les USA et les Açores sera majoritairement au près. Par ailleurs, des vents établit à 5 – 6 beaufort sont fréquent dans ces régions.

-         Rapidité : Notre projet compte un peu plus de 10000 miles nautiques sur les mers de l’atlantique et Caraïbes. Cela représente 80 jours de navigation à une vitesse moyenne de 6 nœuds. Le choix d’un quillard s’impose à mon sens, cela nous pénalisera certainement dans les petits mouillages mais nous procurera plus de sécurité et de confort en mer.

-         Sécurité : notre bateau doit être équipé des moyens de communication moderne pour recevoir les cartes météo, tracer notre route, nous positionner…

-         Maniabilité : il doit pouvoir être mené à 2.

-         Simplicité : Nos démarches se veut aventureuse et nous souhaitons volontiers faire l’impasse sur le confort moderne pour vivre plus proche de la nature.

-         Plaisir de la voile : pour ma part, l’objectif de ce projet est de perfectionner mon esprit marin. Un ancien bateau de course me plairait pour développer mon sens de la voile (réglage des voiles en fonction de la météo), acquérir de la dextérité dans les manœuvres, obtenir des sensations fortes…

-         Financier : notre budget est de 70000€ maximum

 

 

Pour trouver le bateau nous correspondant, nous avons de nombreuses visites de voiliers de 8 à 12 m (first 36.7, first 40.7, sun fast 40.3, bavaria 35, Dalu 47, Bongo 9.6, Archambault A40, sun fast 36, sun odyssey 40.3, gib sea 414, océanis 411, …). C’est finalement le Pogo 8.50 Apache que nous avons choisi. Ce bateau reflète le mieux notre caractère et nos idées d’aventurier baroudeur. Nous sommes toutefois conscients des difficultés que représente notre projet sur un si petit voilier. C’est aussi pour des raisons financières que nous l’avons choisi : notre projet doit être raisonnable. L’objectif : ne pas dépasser un coût de 15000€ chacun (après revente du bateau) pour cette année de rêve qui s’annonce.

 

Grand plage 

3)   Préparatifs d’avant départ

 

La départ du départ est fixée au 2 octobre 2010 si les conditions météorologique le permettent. Nous disposons donc de 5 mois depuis l’achat du bateau pour nous préparer. Afin de ne rien oublier, nous avons réalisé une check list extrêmement détaillé dans laquelle nous nous fixons les actions à mettre en œuvre pour partir avec un bateau « comme neuf », sûr et confortable.

 

Concernant le matériel de navigation, voici les choix effectués :

 

-         Possession de l’ensemble des cartes marines papiers des zones parcourues et des infos mouillages récupéré sur le net

-         Système de navigation : 3 GPS (1 fixe, 1 à pile et 1 pour le PC)

-         Un ordinateur portable 10''

-         Moyen de détection par AIS : une antenne VHF de balcon est dédiée à cette utilisation

-         1 moyen de détection par onde radar Activ’echo

-         Téléphone Iridium pour revoir les fichiers grib et transmettre des nouvelles

-         Une VHF ASN avec antenne en tête de mat

-         1 VHF portative

-         Poste BLU

-         1 balise de détresse Kannad

-         Site internet et 1 blog

-         Les formalités administratives à accomplir pour chaque pays visité

-         Les guides des pays traversés

-             Trousse à pharmacie

 

 

 

4)   Le programme de navigation

 

Notre point de départ sera le mouillage de Kernès dans le golfe du Morbihan, là où se situe le voilier de nos parents

carte tour de l'atlantique

 

Destination

Distances en miles

Dates départ

Galice

330

10/10

Portugal : Lisbonne

330

17/10

Madère

520

25/10

Canaries

280

2/11

Visite des îles Canaries

160

23/11

Iles du Cap-Vert

750

10/12

Visite des Iles du Cap-Vert

150

20/12

Trinidad – Venezuela

2200

1/1

Tobago

100

10/1

Arc Antillais : Grenade - St Vincent - St Lucia – Martinique – Dominique – Guadeloupe - Antigua

500

1/3

Les iles au nord du Vénézuéla

120

15/3

Honduras : Iles de Guanaja et Roatan

750

5/4


Guatemala : Puerto Barrios 
140  5/5 
Iles
Belize 

130

15/5

Bahamas 

200

1/6

Bermudes

730

10/6

Acores

1800

25/6

Espagne

1100

1/8

L’Irlande en fonction du temps restant

1100

10/8

 

 

 

Les grandes étapes :

 

-         La descente aux Antilles (3 mois)

-         Visites des îles Antillaises : 2.5 mois

-         Visite de l’Amérique Centrale : 2.5 mois

-         Amérique du nord ou retour en Europe (3 mois).

 

La totalité de ce tour de l’atlantique représente 11340 miles.

 

                  Nous espérons naviguer à une moyenne de 4 à 6 nœuds, ce qui représente entre 78 et 118 jours de mer.

 

5)   Planning de mise en oeuvre 

 

Janvier 2010 : Mise en place projet, pose de l’année sabbatique

Février à juin : visites, choix et achat du bateau. Préparation du projet, rassemblement de toutes les donnés :

-         Administratives personnel

-         Administrative pour le voilier

-         cartographie

-         médicale

-         CRR

Juin et juillet : préparation du bateau et réalisation des travaux définis

Août : Navigation pendant les vacances pour tester le matériel

Septembre: derniers préparatifs

Début octobre : départ

 

6)   Matériel extra navigation à emporter

 

 

En plus de tout le matériel nécessaire à la navigation, nous choisissons emmener :

 

-         Notre matériel de pêche et de plongée (30 kg)

-         Notre matériel de randonnée et course à pied (20 kg)

-         Nos 2 Vélos (40 kg) : indispensable pour visiter des iles de la taille de nos département

 

Dans la trousse à pharmacie, nous devons penser aux urgences avec un accès aux soins parfois éloigné. L'essentiel sera de la traumatologie : coupure, entorse, nous prévoyons un kit de suture et des pansements et des bangages, avec une formation exprès de Gwen aux premiers soins. Bien sure, nous prévoyons des antalgiques forts qui permettraient d'attendre les premiers secours.

Dans les urgences, je prévoie de quoi traiter les allergies, les infections bactériennes, parasitaires et fongiques, sans oublier quelques crèmes en bonne dermatologue... ( voir détails de la trousse de bord dans l'inventaire d'Apache)

Partager cette page

Published by

Présentation

  • : Le blog de voilier apache
  • Le blog de voilier apache
  • : Voyage de Karen et Gwénaël sur Apache autour de l'atlantique, un voilier Pogo 8.50 : destination Les Antilles et l'Amérique Centrale. Nos récits de navigations, nos mouillages, nos aventures, ...
  • Contact

Recherche