Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 20:21

Suite à notre première escale à Porto Santo, nous remettons les voiles pour une petite navigation de 6 h jusqu’à l’île de Madère située à 30 milles au sud. Le soir de notre arrivée, nous mouillons sur notre ancre dans une magnifique crique bordée de hautes falaises à l'extrémité Est de l'île "Baia de Abra".

 

3 009

En annexe pour la petite plage

 

3 012

Débarquement sur Madère

 

 

 

Nous sommes seuls dans cette baie inhabitée. Quelle ne fut pas notre surprise le lendemain matin de voir les files de randonneurs empruntant les sentiers menant jusqu’à la pointe Sao Lourenço ! On nous l’avait dit, la ressource principale de l’île est le tourisme, ce qui s’explique par des paysages grandioses entre mer et montagne.

 

3 016

Pointe Sao Lourenço 



La découverte de l’île pour nous commence par celle des fonds sous-marins. L'eau n'est pas vraiment chaude : 18,5°C mais elle est d'une clarté exceptionnelle comparée à la Bretagne. La faune et la flore marine sont aussi très différentes : il suffit d'un masque pour voir des centaines de petits poissons colorés.

 

Mardi 8 novembre, nous accueillons nos parents à bord d’Apache, venus nous rejoindre par avion : c'est un plaisir de les retrouver après un mois de navigation en double et partager plus amplement nos expériences vécues. Nous envisageons de descendre tous les 4 jusqu’aux îles Canaries. Le plus difficile réside dans l’organisation à 4 dans un petit bateau ... mais on y arrive !!!

 

 

3 064

Petit port de Quinta do Lorde au levé du jour, nous y laissons le bateau une semaine

  

 

Nous louons une voiture pour visiter l'île, puis nous partons Karen et moi faire notre première randonnée. Nous sommes bien motivés à l’idée d’explorer les sentiers de montagne pendant 3 jours en totale autonomie : tente, duvet, vêtements chauds et nourriture sont dans les sacs.

 

3 073

Départ en pleine forme au petit matin

3 090 

 

  

 

3 048

Vues depuis les sentiers

 

  

Pendant toute notre première journée de marche, les sentiers choisis suivent des levadas, petits canaux servant à récupérer l’eau de la montagne et à l’acheminer dans les zones cultivées de l’île. Elles datent pour la plupart du 19ème siècle. Certaines rencontrées sont vraiment impressionnantes : elles ont été creusées au milieu de canyons haut de plus de 200m ; d’autres passent sous des montagnes grâce à des tunnels de plus de trois kilomètres… Une bonne lampe frontale est indispensable ! Par contre, bon nombre de ces Levadas ne sont plus entretenues et nous avons à plusieurs reprises rencontré des difficultés à poursuivre notre chemin à cause d’éboulis ou de la végétation envahissant les sentiers.

 3 101

Traversée d'un tunnel de 3 km, visant à ammener la Levada de l'autre coté de la montagne

 

 

Durant la seconde journée, nous avons traversé les sommets de l’île en débutant au petit matin par le Pico Ruivo à 1861 m pour suivre un sentier de crête jusqu’à Encumeada.

 

 

3 088

 

 

Dès 1600m, nous nous sommes retrouvés dans les nuages. De par la hauteur de ces sommets, l’île accroche en permanence des nuages qui lui apportent de l’eau toute l’année. Nous avons été surpris de voir une végétation aussi luxuriante et humide. Cette journée s’est donc passée dans une alternance de nuages et pluie en début d’après midi avec une température de 10 à 15°C dans les hauteurs. Pour les bivouacs, nous recherchions les fonds de vallées à la température plus douce.

 

3 113

Un incendie a ravagé un bon milier d'hectares cet été

 

 

3 124

Dernier paysage avec 3h de nuage et de pluie !

  

 

Le dernier jour de rando, nous sommes allés vers Funchal, la capitale de l’île, en suivant de nouveau une Levada nous causant quelques frayeurs : elle surplombait une rivière située à 200 m plus bas sur une dizaine de kilomètres.

  

3 143

 

 

Il a fallu marcher à flanc de falaise sur de petits murets relativement instables par endroit ! Enfin, nous avons tout de même regagné Funchal, les jambes griffées par la végétation, trempés par la pluie et par les chutes d’eau des cascades tombant des falaises, les pieds également trempés par les marches à l’intérieur des Levadas, le sentier étant parfois trop dangereux et glissant … mais heureux de tout ces paysages rencontrés ! De quoi apprécier un bon plat de morue à notre retour !

 

Voilà pour la visite de cette ile volcanique Portugaise, vraiment étonnante car entièrement constituée de montagnes couvertes de végétation dense et luxuriante. La côte sud est extrêmement peuplée, chaque petit bout de terrain est exploité, principalement par la culture des bananiers et de la vigne fournissant le fameux vin de Madère. La côte nord est plus sauvage et se trouve à l’ombre des montagnes toute la journée en hiver. L’île n’a pratiquement aucune plage et les rares existantes sont composées de gros galets issus de l’érosion. Le centre ville de Funchal, la capitale, est authentique et agréable à visiter.

 

Et maintenant, cap sur les Canaries…

 

 

 

 

Partager cet article

Published by voilier apache
commenter cet article

commentaires

emmanuelle 21/11/2010 17:49


Vous lire est vraiment un grand plaisir et je vous félicite pour cette envie d'aventure.
Un bisou aux parents s'ils sont encore avec vous à la lecture de ce message.
Bonne contiuation et à bientôt.


rico 18/11/2010 11:42


Merci les Talour de nous faire partager vos balades, qui n'en ont que le nom, mais, avec vous, çe n'est pas une surprise ;-)
Bonjour à vos parents et à la prochaine.
Rico


Bourry 16/11/2010 20:57


slt
Vous nous faite toujour rever avec ces beaux payages sur les photos
continuer a nous faire rever comme sa mais avec prudance.
@+ Martial


Jeff 16/11/2010 17:31


T'as pas l'air d'aimé la pluie Gwen.. c'est bizarre!! ;-))
En + d'être de vrais marins vous allez devenir des vrais pros de la rando!!


Cat La Barbare 16/11/2010 13:38


Avez-vous au moins trempé vos lèvres dans un verre de madère ? délicieux.
Les Canaries Karen, terre du Windsurf par excellence...
Bonne continuation ! Soyez prudents...


Présentation

  • : Le blog de voilier apache
  • Le blog de voilier apache
  • : Voyage de Karen et Gwénaël sur Apache autour de l'atlantique, un voilier Pogo 8.50 : destination Les Antilles et l'Amérique Centrale. Nos récits de navigations, nos mouillages, nos aventures, ...
  • Contact

Recherche