Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 12:44

La Gomera (suite)

 

Après la tempête, le paysage est défiguré : les bananiers sont à terre, les cascades et les cours d'eau habituellement à sec abondent d'un eau terreuse, le Teide (plus haut sommet d'Espagne à Tenerife à 3700m) est enneigé.  Les journaux nous apprennent que des grues sont tombées et qu'il y a eu des blessés. Heureusement, Apache est bien à l'abri à la marina de San Sebatian de la Gomera.

4-010.jpg 

 

 

Cascade à La Gomera

 

 

4 029 

 

 

  Le Teide enneigé

 

 

 Départ de La Gomera le 30 décembre

 

Navigation sympathique entre La Gomera et Tenerife: vue imprenable sur le Teide enneigé pendant que nous cuisinons tranquillement en T shirt, sous un soleil agréable, une bonite pêchée à la traine.

 

 4-028.jpg 

   

Bien décidés à faire du mouillage forain, nous mouillons à Los Cristianos, ville au sud de l'île, bordée par une grande plage dont l'extrémité est protégée par une jetée nous permettant de débarquer facilement en annexe. Nous sommes rapidement rejoint par un autre bateau, puis plusieurs : les mouillages sont rares au Canaries car la houle tourne autour des îles et lorque le vent se lève, il est impossible de tenir sur son ancre.

Nous visitons sans trop de plaisir cette cité touristique énorme, faite de grands complexes hoteliers et de restaurants par centaines, où l'on nous aborde sans cesse en anglais pour nous proposer consommations et loisirs de toutes sortes.

 

4 026

 

Le vent annoncé nous oblige à lever l'ancre, direction Santa Cruz de Tenerife. La navigation le long de cette île nous prendra la journée, 50 milles à parcourir et ne sera pas des plus calmes. Le vent prévu à 10-20 noeuds portant est faible au départ, nous en profitons pour mettre le spi. Puis il forcit petit à petit, on affale le spi, 1 ris dans la grand voile, solent tangonné, voile en ciseau. Sauf, qu'aux Canaries, le vent s'engouffre le long des montagnes, faisant monter le manière très brutale l'anémomètre : rafale à 30-35 noeuds, on est trop toilé et le bateau part au lof, pas le temps de rouler le solent qui se met à contre, forçant sur le tangon. Gwen se précipite à l'avant pour libérer celui ci par son attache au mat, malheureusement l'attache avant se libère en même temps, envoyant le tangon à l'eau! Prise du 2è ris, quelques virements de bord pour le retrouver ne suffiront pas à chercher ce tube de 3m de long dans une mer formée! Nous repartons vers le port, déçu et en colère après nous même : comment a-t-il pu se détacher de l'avant? Pourquoi ne pas avoir prévu plus tot cette brise afin de réduire les voiles? Y aurait-il eu moyen de faire une autre manoeuvre pour libérer le tangon? Pas évident d'agir vite et bien dans l'urgence.... Cela nous servira d'expérience et de leçon pour l'avenir! 

Tout n'est pas perdu, nous croisons à plusieurs reprises des cétacées faisant route lentement sans tourner autour du bateau comme le font le dauphins, probablement des baleines, nombreuses aux alentours de Tenerife

 

 

Santa Cruz de Tenerife

 

Arrivée bien négociée dans une marina peu chaleureuse mais néanmoins pratique, au coeur d'une grande ville où l'on trouve de tout : petits restaurants, supermarchés, décathlon, et même dentiste pour Karen! Et bien sûr le wifi pour vous donner de nos nouvelles!

Le ville est très agréable, surtout la nuit où les températures sont plus supportables, on s'y sent bien pour flaner dans les rues.

Non loin (quelques km à vélo), se trouve San Andres, belle plage de sable jaune et petit port de pêche.

 

4 041

 

Cette escale sera l'occasion de faire une belle randonnée à pied dans les montagnes : nous traversons l'île du nord au sud en passant par son point le plus haut.

Départ de la rando à Puerto de la Cruz, 28° au thermomètre, l'ascension débute par des forêts de Laurisilva, puis de pins, jusqu'au parc national du Teide où les paysages changent brusquement, deviennent lunaires, canyons et cratères se succèdent à 2300 m d'altitude.

 

Tenerife teide 002 Tenerife teide 016

 

L'ascension se poursuit, la fatigue se fait sentir mais nous devons à tout prix aller jusqu'au refuge d'Alta vista à 3260m d'altitude pour dormir, cette fois nous n'avons pas emmener la tente. Nous croisons sur le chemin des randonneurs nous prévenant que l'ascension est compliquée sans crampon et que le vent lève un mélange de glace et de neige fouettant le visage. Finalement nous y parvenons tout de même, un peu gelés, mais heureux de trouver le réconfort du refuge, où une salle chauffée et des lits en dortoir nous attendent. L'ambiance est conviviale. D'autres randonneurs espagnols, allemands, roumains voulant gravir le Teide partagent leur repas avec nous.

Tenerife teide 042 Première neige à 2900m

Tenerife teide 047

Heureux d'être au refuge après une ascension de 3200m dans la journée!

 

Tenerife teide 052

Coucher de soleil sur Tenerife, du haut du refuge Alta vista

 

Le lendemain, nous tentons l'ascension finale : le cratère se trouve à 3717m. Au levée du jour, la température est de      -3°, le vent est violent, la neige tombe et nous fouette le visage. Nous suivons les traces des marcheurs équipés de crampons, partis une heure avant nous. Pas évident de rester dans les traces lorsque l'on ne voit pas à 1m! Néanmoins nous les retrouvons à 3600m d'altitude et constatons, comme eux, que la suite est impossible car le vent nous repousse violemment, nous gèle les doigs et le visage. Pourtant il n'y a plus de neige à cette hauteur, car l'activité volcanique réchauffe les pierres.

 

 Tenerife teide 056

Tenerife teide 067

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile descente dans la neige verglacée!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tenerife teide 074                                              La suite de la rando sera plus tranquille : descente à travers les forêts sous un temps pluvieux jusqu'à Granadilla, d'où nous reprenons le bus jusqu'à Santa Cruz, les jambes courbaturées!

Tenerife teide 087Tenerife teide 092 Granadilla

Partager cet article

Published by voilier apache - dans Récit navigation
commenter cet article

commentaires

voilier apache 25/12/2010 10:47


A toi aussi Gwen, un joyeux Noël à Mindelo!! Alors, vous avez fait le réveillon sur un bateau avec des navigateurs comme vous, tu dois vraiment te sentir bien là-bas.

Profite-bien et bravo pour le thon, t'avais bien dis que t'en pêcherait!!


Jeff 11/12/2010 21:26


Magnifique la photo du Teide enneigé !!


voilier apache 24/12/2010 18:57



Joyeux Noel Jeff


Gwen



Bourry 10/12/2010 18:03


Toujours des photos manifique a nous montrez


Présentation

  • : Le blog de voilier apache
  • Le blog de voilier apache
  • : Voyage de Karen et Gwénaël sur Apache autour de l'atlantique, un voilier Pogo 8.50 : destination Les Antilles et l'Amérique Centrale. Nos récits de navigations, nos mouillages, nos aventures, ...
  • Contact

Recherche